Quel est le bon pH de l’eau ?

L’abréviation pH fait souvent croire qu’il s’agit d’un élément du tableau périodique des matières. Or, il s’agit simplement d’une unité de mesure utilisée pour déterminer la teneur en hydrogène d’un liquide. En fait, le potentiel hydrogène ou ph donne un aperçu du degré d’activité des ions hydrogène dans l’eau. Ce concept a été introduit par un chimiste danois en 1893 alors qu’il étudiait les processus de production de la bière. Aujourd’hui encore, les résultats de ses recherches sont utilisés pour déterminer le ph idéal de l’eau. Ces quelques lignes vous éclaireront mieux sur ce sujet.

Le ph normal de l’eau du robinet !

Déterminer le ph normal de l’eau du robinet est à la portée de tous. La plupart des ménages ne disposent pas de l’équipement complet pour analyser la potabilité de l’eau. Une dégradation de la qualité de l’eau peut se produire entre le distributeur d’eau et le robinet. Cette dégradation peut être causée par des niveaux de chlore mal régulés. Un excès de chlore dans l’eau la rend cancérigène. Une eau du robinet contenant trop de chlore deviendrait plus acide. Le pH est utilisé pour déterminer si l’eau qui sort du robinet est potable. 

Dans des conditions normales, le pH de l’eau du robinet devrait être d’environ 7. Il s’agit du pH neutre. Le liquide n’est donc ni basique ni acide. Si le pH de votre eau du robinet est inférieur à cette valeur, pensez à vérifier vos canalisations. La corrosion des canalisations affecte également la neutralité de l’eau et vice versa. Les particules métalliques ingérées directement peuvent dégrader le tube digestif. L’eau potable a donc un pH compris entre 6,5 et 8,5. Afin d’approfondir les connaissances dans ce domaine, consultez le site planete-ecologie.com.

Le pH de l’eau à boire pour rester en forme !

Certaines conditions physiques nécessitent une eau minérale alcaline. Ainsi, le pH de l’eau à boire dépend de votre santé et de vos objectifs. L’eau alcaline a un pH supérieur à 7. De nombreux détaillants d’eau indiquent le pH de leur produit sur les étiquettes qui entourent les bouteilles. Vous pouvez ainsi vérifier la teneur en ions hydrogène du liquide que vous achetez. L’eau alcaline est connue pour améliorer le métabolisme. Elle réduit les taux de cholestérol, de triglycérides et de glucose dans le sang. 

Les dangers de l’oxydation des cellules pancréatiques sont également évités en buvant de l’eau alcaline. D’autres troubles gastro-intestinaux sont soulagés par une eau au pH élevé. Elle neutralise notamment l’excès d’acide dans l’estomac. En revanche, si vous avez l’habitude de boire une eau trop basique, cela perturbe le bon fonctionnement de votre système digestif. Les dégâts de l’insuffisance rénale sur l’organisme sont également limités par la consommation d’eau alcaline. Le pH idéal de ce liquide se situe entre 8,2 et 8,4.

Quel est le pH idéal de l’eau de piscine ?

Le ph normal de l’eau de piscine doit être neutre. Sa valeur doit être comprise entre 7,2 et 7,4. Le traitement de l’eau de piscine a pour but de rétablir cet équilibre. En effet, une piscine mal entretenue provoquera des effets indésirables sur la peau des baigneurs. Des produits spécialisés permettent de reconditionner l’eau de la piscine afin que le pH reste inoffensif. Le traitement au chlore a tendance à altérer la neutralité de l’eau. C’est la raison pour laquelle de nombreux propriétaires de piscines préfèrent le traitement au sel. 

Plusieurs facteurs peuvent en outre interférer avec le pH de l’eau de piscine. Les propriétés de l’eau de la région ont tendance à déterminer une teneur en calcaire par défaut. L’eau de pluie rend le pH de l’eau plus basique. L’augmentation de la température de la piscine accroît aussi le potentiel hydrogène. Le taux d’utilisation de la piscine augmente le pH de son eau. Il convient de rester vigilant à ces variations.

Le pH normal de l’eau de mer !

Le pH de l’eau de mer est une valeur plus ou moins constante. En fait, il se situe autour de 8,2. La teneur moyenne en sel de l’eau de mer est de 35 grammes par litre. Cet élément est principalement constitué de carbonates, de sulfates et de chlorures. Ainsi, le pH de l’eau de mer est légèrement basique. Plusieurs réactions chimiques assurent l’équilibre entre les carbonates et les bicarbonates dans l’eau de mer. Les silicates d’alumine et les molécules acides sont annihilés par les particules basiques formées par la corrosion des roches magmatiques. 

Les activités industrielles produisent davantage de dissolution de CO2 dans l’atmosphère ainsi que dans l’eau de mer. Cela provoque une diminution continue du pH des mers. La formation d’un environnement marin de plus en plus acide altère la prolifération des espèces sensibles à la variation du pH. Ainsi, un pH correct de l’eau de mer est fondamental même si le phénomène d’acidification prend de plus en plus d’importance ces dernières années.

L’impact environnemental des emballages, une préoccupation majeure
Réduire le CO2 de vos voyages : des petits gestes pour sauver la planète !