Ecovillages ou communautés régénératrices : qu’est-ce que c’est ?

Le terme écovillage provient de la fusion des mots « village » et « écologie ». L’idée est de bâtir un habitat où l’homme et la nature sont en parfaite harmonie. Ce concept est en pleine expansion que ce soit en France ou dans les pays développés (Pays-Bas, États-Unis, Argentine, etc.). En effet, le développement durable constitue une préoccupation majeure en ce temps où les ressources naturelles se raréfient. 3 traits fondamentaux définissent l’écovillage : la construction d’un habitat économe en énergie, l’adoption d’un mode de vie respectueuse de l’environnement et enfin la création d’une communauté où l’entraide est omniprésente.

L’aménagement d’un habitat ayant un faible impact sur l’environnement

L’écovillage est avant tout un modèle montrant la possibilité de vivre dans un lieu confortable tout en préservant l’environnement. Une notion capitale lorsqu’on sait que la construction et la gestion d’un habitat laissent des empreintes néfastes sur l’écologie. Dès la création d’un écovillage, les membres de la communauté construisent leurs maisons de manière écoresponsable. Dans ce contexte, les habitants veillent à utiliser des matériaux recyclables pour la construction de leurs habitats. D’ailleurs, il est privilégié de bâtir une maison minimaliste. L’autre volet de l’écovillage réside au niveau de l’utilisation des énergies renouvelables telles que le solaire, l’éolienne, l’hydraulique, etc. Un point crucial dans la mesure où la production de l’électricité est une des causes principales de la dégradation de l’environnement. Au final, l’écovillage constitue une alternative à notre mode de consommation actuelle surtout au niveau de l’énergie.

L’adoption d’un mode de vie bénéfique pour l’homme et pour la nature

Les adeptes de l’écovillage sont souvent en quête d’un mode de vie plus simple et plus épanouissant. Il s’agit véritablement d’une volonté de « retourner aux sources » afin de bénéficier d’une meilleure qualité de vie. Un des socles de l’écovillage est basé sur la production alimentaire dont la quête de l’autosuffisance alimentaire, le choix de l’agriculture biologique et la mise en place d’une permaculture. Il ne faut pas oublier que la qualité des alimentations influence énormément sur notre bien-être physique et mental. L’écovillage tente aussi de résoudre les problèmes liés à la gestion des déchets. Dans ces communautés régénératrices, le concept de recyclage des ordures et de la récupération est très évolué. Dans ce sens, l’écovillage reflète un mode de vie épanouissant pour l’homme et respectueux des ressources naturelles.

La création d’une communauté solidaire

L’individualisme constitue un des traits caractéristiques de la société actuelle. Les habitants d’un écovillage souhaitent recréer ce lien perdu entre les hommes. L’entraide, le partage du savoir-faire et la convivialité, tels sont les fondements de la relation entre les membres d’une communauté régénératrice. Lorsque les liens entre les villageois sont établis sur des bases solides, la vie quotidienne est meilleure. Au-delà de l’habitat, l’écovillage constitue donc un modèle de société où chacun peut bénéficier de l’aide des autres. C’est cette idée de coopération entre les hommes qui permet à ce concept de se développer et d’attirer de plus en plus d’adeptes.

 

Qu’est-ce qu’une commune qui a pris un arrêté anti-pesticides ?
Rezé : Comment habiter dans le premier village de tiny houses de France ?