Paillage et compost : ce que vous pouvez faire des feuilles mortes à l’automne

La tombée des feuilles durant l’automne est un phénomène naturel qu’on ne peut pas éviter chaque année. Un grand nombre de gens se plaint du désagrément qu’elle cause, car ils sont obligés de nettoyer régulièrement chaque jour, alors que les feuilles mortes ne sont pas entièrement des déchets. Elles peuvent très bien servir pour le jardinage, par le biais du paillage et du compostage, deux ultimes optimisations.

Description du paillage

Le paillage, ou mulch pour les connaisseurs, est une technique de recouvrement du sol par différentes matières. Les pailles, les débris végétaux ainsi que les feuilles mortes peuvent être utilisés. Il est question ici, d’un recyclage des feuilles mortes.
Pratiquer le paillage est quasiment facile. Regrouper les feuilles mortes, surtout celles qui sont tout près de votre habitation, afin de s’assurer qu’il s’agit bien de feuilles complètement bios. Utiliser cet amas afin de recouvrir en totalité la surface à cultiver ou le jardin. Le recouvrement se fait avant ou après la plantation. Les feuilles mortes serviront à nourrir les plantes en jouant le rôle d’engrais végétal. Quand l’épaisseur diminue, il faudra en remettre davantage, surtout si c’est nécessaire pour la plante.

Le compostage

Pareillement que le paillage, le compostage est une autre façon de recycler les feuilles mortes. Sa fabrication n’est pas complexe. Creuser un trou à l’avance, si c’est possible, sinon les mettre en tas peut se faire à l’air libre ou dans des bacs à compost. Empilez les feuilles de manière à alterner les couches de feuilles mortes desséchées et celle qui sont encore vertes. Arroser avec de l’eau propre, ou bien de l’eau salée, afin de raccourcir le processus de décomposition. Recouvrir le tout par une couche de terre et laisser reposer pendant quelques jours, allant de 15 à 60 jours voire plus selon les besoins.
Le compostage peut également se faire directement dans le trou ou pot dans lequel on va planter. Le procédé reste le même, mais cette fois-ci il n’est pas obligatoire que le tas soit totalement décomposé pour cultiver la plante. De ce fait, il ne faudra attendre que 15 jours.

Les avantages du paillage et du compostage

Le recyclage des feuilles mortes est un usage bénéfique de la nature, surtout pour ceux qui ont la main verte. Les agriculteurs ont l’assurance que ce qu’ils cultivent est en totalité bio. De plus, à la suite de plusieurs recherches, il a été démontré que les cultures avec des engrais biologiques apportent plus de récolte, qui de plus est durable. Le paillage garantit l’humidification du sol, tout en combattant naturellement les mauvaises herbes. Ces deux recyclages des feuilles mortes apportent à la terre les bonnes bactéries et les nutriments nécessaires à la croissance des plantes. Et ce, sans gaspillage, sans dépenser le moindre sou, ou avec une dépense minimum.

Les utilisations du marc de café au potager
Les abeilles disparaissent : comment les protéger au sein de son jardin ?